Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Actualité

Luxembourg

Une énorme demande de la Commission Européenne met le marché des bureaux à Luxembourg en ébullition


​​Luxembourg, le 24 octobre 2014 - JLL publie son étude trimestrielle sur les principales tendances sur le marché des bureaux à Luxembourg.

Marché des occupants au troisième trimestre : en hausse de 87% 

  • Le troisième trimestre s'affiche une nouvelle fois en hausse : la prise en occupation grimpe de 87% en base annuelle à 63.045 m², portée essentiellement par la prise en occupation des nouveaux bureaux de PwC au Ban de Gasperich (27.000 m²) ainsi que par certaines transactions de taille moyenne dans les banques et les services financiers, avec par exemple la prise en occupation par la BIL de 2.720 m² de bureaux second hand à Strassen.
  • L​es livraisons spéculatives restent toujours et encore très limitées : au troisième trimestre nous en avons enregistré qu'une seule, à savoir la livraison de « Aire », développée par Allfin et propriété d'AXA, située Route d'Esch au CBD et totalisant 5.567 m² de bureaux .
  • Le taux de disponibilité est en recul à 4,1% contre 4,6% il y a 3 mois. Traduit en terme de surface encore disponible, cela représente 149.000 m². Il ne reste plus que 3,6% de disponibilité au CBD, 1,1% au Kirchberg, 1,6% à la Gare tandis que dans le Décentralisé la disponibilité est au plus bas depuis 6 ans atteignant 5,8%, et la tendance est identique en Périphérie en étant  au plus bas depuis 4 ans avec 11,9%. 
  • Début de l'été, la Commission Européenne a décidé de lancer un appel d'offre sur le marché afin de reloger 1.650 fonctionnaires qu'abrite  son immeuble situé rue Jean Monnet au Kirchberg, datant des années 70 et jugé trop vétuste. Cette demande surprise met le marché des bureaux en ébullition, car les quelques 58.000 m² recherchés pour occupation quasi-immédiate représentent pas moins de 39% de la disponibilité totale à Luxembourg, Périphérie incluse. Si cette prise en occupation se confirme, cela  risque d'assécher l'offre d'immeubles de bureaux dans la capitale et nous estimons que le taux de disponibilité devrait chuter vers les 3%, voire bien en dessous. Le risque de pénurie d'immeubles de grande taille et de bonne qualité que nous évoquions au trimestre précédent est devenu une réalité.
  • Les loyers « prime » sont restés inchangés au CBD à € 42 / m² / mois (HTVA), mais ont augmenté de 5% au Kirchberg à € 32,5 / m² / mois (HTVA),. La plupart des nouveaux projets dans les quartiers centraux sont commercialisés à des loyers plus élevés que les niveaux actuels, nous nous attendons donc à une nouvelle pression à la hausse sur les valeurs locatives. 

Marché de l'investissement : le milliard est en vue

  • ​​Au troisième trimestre nous avons enregistré un volume d'investis​sement de € 185 Mio, soit 14% de mieux qu'au second trimestre, le marché étant porté par l'acquisition du projet de redéveloppement de la Galerie Kons par AXA Belgium, pour un montant d'environ € 150 Mio.
  • Sur les neuf premiers mois de l'année, le volume d'investissement s'élève donc à € 505 Mio, une hausse de 45% en base annuelle. Les bureaux représentent 97% du volume total, les 3% restant se répartissant équitablement entre les commerces et l'industriel.Au vu des transactions en cours de clôture, nous nous attendons à ce que le volume d'investissement sur l'année 2014 atteigne € 900 Mio, voire même le milliard d'euros, ce qui serait la meilleure année depuis 2007 lorsque le volume atteignait 2,6 milliards d'euros.
  • Les rendements « prime » ont reculé de 25 points de base au second trimestre, à 5,5%, et se sont stabilisés au troisième.